Quelques conseils sur l’utilisation du bois de chauffage

bois de chauffage poêle de masse

Vous récoltez votre propre bois de chauffage :

Quand couper le bois ?

Si vous faites votre propre bois de chauffage, il est nécessaire de le tomber pendant les mois de décembre et janvier. En consultant le calendrier lunaire, vous serez sûr que la sève sera totalement descendue et qu’elle n’aura pas déjà commencée à remonter comme cela peut se produire lorsqu’il y a décalage de saison.

Que faire une fois le bois coupé ?

Une fois que le bois a été coupé, il faut le ramasser le plus vite possible, afin que tombé au sol, il ne se recharge pas d’humidité.

Il faut procéder à la découpe et l’éclater (la coupe sur un bois vert est plus simple), le stocker sur palette, en double pile d’environ 2 mètres de haut et 1,50 mètre de large, suivant la longueur de vos bûches.

Pensez à laisser un espace d’environ 10 cm entre les 2 piles.

Exposez votre stockage de bois perpendiculairement au vent dominant, afin que l’air passe dans le sens de la longueur des bûches et traverse le tas.

Prévoyez de couvrir le bois avec des tôles débordantes ou un toit bien amarré. L’eau doit s’évacuer à chaque extrémité du tas et non tout le long : tas en pente ou en forme de chalet.

Quel temps de séchage est nécessaire au bois ?

Il ne faut pas utiliser votre bois avant 2 ans de séchage pour le hêtre et 3 ans pour le chêne.

Le stockage du bois : comment stocker les bûches de bois ?

Si vous voulez rentrer le bois de chauffage à la fin de l’été, pour faciliter l’utilisation :
. ne jamais le faire dans une cave ni un sous-sol ;
. ne jamais l’appuyer contre un mur, laisser toujours 10 à 15 cm d’espace créant une circulation d’air et évitant un transfère d’humidité du mur au bois ;
. le stocker toujours sur palette dans un endroit très ventilé par le haut et par le bas où dans un endroit très sec (type chaufferie ou préau).

Caractéristiques d’un bois sec ?

Le bois obtient son meilleur pouvoir calorifique à 0 % d’humidité. Plus son pourcentage d’humidité augmente plus son pouvoir calorifique diminue, et moins il chauffe…

En effet, plus votre bois de chauffage sera sec :
– mieux votre feu démarrera ;
– mieux vous le régulerez ;
– mieux il vous chauffera ;
– moins votre poêle, votre chaudière ou votre conduit de cheminée goudronnera ;
– plus la combustion sera propre, moins vous polluerez !